ENSEMBLE, AIDONS À BRISER L’ISOLEMENT DES PERSONNES APHASIQUES.

Faire un donParticipez à l'encan en ligne

L'aphasie et la pandémie

Campagne du 1er février au 31 mars 2021

Le masque, la distanciation sociale, les vidéos conférences : autant d’obstacles pour une personne aphasique.

L’objectif de la Campagne est d’amasser 50 000$ pour adapter les outils de communication et permettre aux personnes aphasiques de retrouver la capacité de communiquer.

Du 1er février au 31 mars 2021, vous pouvez nous aider de 2 façons: 

- En faisant un don en ligne

- En participant à l'encan virtuel

Regardez la vidéo témoignage de nos porte-parole! 

Les porte-parole de la Campagne 2021: Chantal Machabée, journaliste et animatrice sportive - Michel Demers, frère et proche-aidant de Jacques Demers - Josée Boudreault, animatrice et aphasique - Louis-Philippe Rivard, écrivain et proche-aidant

Contribuez à la cause tout en encourageant les entreprises du Québec!

Merci à tous nos partenaires pour leur implication à l'encan en ligne.

Explorez les lots aux enchères de nos partenaires québécois.

Aidez les personnes aphasiques à retrouver leurs mots

Aphasie Québec – Le réseau, regroupe 14 associations-membres réparties dans tout le Québec, des chercheurs et professionnels du domaine de la santé, les bailleurs de fonds et des instances gouvernementales dans l’intérêt des personnes aphasiques et des proches aidants.

Cette année, notre réseau a été mandaté par l'Association des personne aphasiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour organiser la 3e édition de la Campagne.

Les conséquences du confinement

Selon le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), 32 000 Québécois sont à risques de devenir aphasiques chaque année. La présence d’une aphasie, même légère chez une personne, perturbe les liens qu’elle entretenait avec son entourage et entraîne un isolement social important, voire une rupture avec son milieu de vie. Certaines personnes dont l’aphasie est plus lourde ont beaucoup de difficulté à s’adapter aux outils de communication virtuelle.

Les personnes aphasiques ont besoin d'une assistante constante d'un proche pour  utiliser les plateformes en ligne.
L'impact de l'isolement chez les personnes atteintes est encore plus présent en confinement.
L'aphasie n'est pas la dysphasie

Les personnes atteintes d'aphasie n'ont jamais eu de difficulté de langage auparavant: on ne naît pas avec l’aphasie. C'est suite à un dommage au cerveau qu'apparaît l'aphasie.

Nos associations régionales offrent aux personnes aphasiques différentes activités qui permettent de maintenir et développer les acquis de communication.

Les mesures sanitaires obligent la majorité des associations à suspendre les ateliers de stimulation à la communication qui permettaient aux personnes aphasiques de maintenir et développer leurs acquis.

Donnez à « Mon deuxième premier mot » pour faire la différence !

Aphasie Québec - le réseau est la pour soutenir les personnes aphasiques, leurs proches et les associations.

Mot

5$

Un mot

Phrase

25$

Une phrase

Page

75$

Une page

Livre

150$

Un livre

encyclopedie

500$

Une encycopédie

Faire un don

Nos objectifs après la campagne

  • Développer de nouveaux outils de communication pour les personnes aphasiques en concertation avec le réseau.
  • Développer et adapter des formations telles que «La vie après l’AVC» afin qu’elles tiennent comptes des défis des personnes aphasiques.

Ils se joignent à la Campagne

Porte-parole et partenaires
Chantal Machabée
Journaliste sportive et ex-collègue de Jacques Demers
Michel Demers
Frère et proche-aidant de Jacques Demers
Josée Boudreaut, Louis-Philippe Rivard
Animatrice et aphasique, Écrivain et proche aidant
Commères - Agence de communication
Campagne de presse
JFCQ

No items found.